Les nez ronds allument le feu

 Ce n’est pas vraiment une surprise. Avec le retour du vent, les bateaux de nouvelle génération ont allongé la foulée et reprennent le pouvoir. C’est Jonas Gerkens (Volvo) qui a pris la tête en bateaux de série. Le navigateur belge n’est jamais aussi à l’aise que sur les longues distances, il est en train de le prouver une nouvelle fois. En proto, Ian Lipinski (Griffon.fr) creuse l’écart.

 

Course en solitaire de la classe mini entre les Sables d'Olonne et l'île de Faïal aux Açores. Courses en 2 étapes. 2540 miles
Jonas Gerkens de nouveau aux avant-postes

C’est le grand chambardement. Il aura suffi d’une nuit pour une remise en ordre sans concession. Seul Ambrogio Beccaria (Alla Grande Ambeco) arrive encore à se maintenir dans le top cinq.  Derrière Jonas Gerkens, les favoris désignés reviennent aux avant-postes. Tom Dolan (Offshoresailing.fr) et Tanguy Bouroullec (Kerhis CERFrance) ont fait parler la poudre pendant la nuit. En queue de peloton, les écarts se creusent. Martin Bazin (Manu Poki) pointe déjà à plus de 70 milles de la tête de flotte. L’apprentissage du large passe aussi par la capacité à trouver le bon rythme. Pour les quelques concurrents  relégués à plus de 50 milles des leaders, arriver aux Açores sera déjà une première victoire tout aussi méritoire.

4 réponses sur “Les nez ronds allument le feu”

  1. Ping : slots online
  2. Ping : casinos online
  3. Ping : cialis buy
  4. Ping : online loans

Laisser un commentaire