Uros Krasevac (Ashika II), 3ème Proto aux Sables d’Olonne.

Uros Krasevac (Ashika II) a franchi la ligne d’arrivée de la 2ème étape de la Les Sables Les Açores Les Sables en 3ème position chez les protos ce dimanche à 13h23’45 » (heure française). Le skipper de Ashika II a mis 9 jours, 19 heures 23 minutes 45 secondes pour boucler cette 2ème étape. Son temps de course cumulé est de 20 jours 16 heures 09 minutes et 19 secondes à 2 jours 11 heures du premier Pierre Leroy.

Uros Krasevac (759 – Ashika II) : « C’est une sorte de petite revanche pour moi après ma mésaventure lors de l’arrivée de la première étape (alors qu’il était en passe de couper la ligne en 3e position, il s’est fait embarquer par le courant avant de finir 4e, ndlr) mais j’avoue que je n’y ai pas pensé pendant la manche. Je me suis concentré sur ma course, sans me préoccuper des autres, avec l’idée de faire la plus belle trace possible. De toutes façons, très vite, la flotte s’est éparpillée et on ne s’est plus vus les uns et les autres. Pour ma part, j’ai pris l’option nord et je savais que les classements intermédiaires ne voulaient pas dire grand-chose. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait réellement mais j’ai rapidement compris que mon choix n’était pas trop mauvais. Avant le départ, le météorologue avec lequel je travaille m’avait dit de partir au nord et j’ai suivi ce plan, c’est finalement aussi simple que ça. C’était la bonne option et ça aurait pu payer encore davantage mais j’ai eu quelques problèmes sur le bateau. Depuis vendredi de la semaine dernière, je n’avais plus de données concernant le vent, je ne savais pas si j’étais rapide ou non… J’ai navigué au feeling et ça m’a plutôt bien réussi. J’ai appris que j’était troisième hier matin mais lors du dernier long bord de portant, j’ignorais si j’allais vite ou non par rapport aux autres. Ça a été une vraie satisfaction lorsque j’ai passé la ligne d’arrivée et que l’on m’a annoncé que j’étais troisième de l’étape mais aussi de l’épreuve. C’est génial parce que je n’avais jamais régaté sur une course au format off-shore comme celle-ci auparavant. C’est une super performance et je suis content de terminer ma première saison sur le circuit des Mini 6.50 de cette manière ». 

Laisser un commentaire