Prendre son mal en patience

Ce dimanche 24 juillet, alors qu’ils s’apprêtent à entamer leur sixième jour de mer dans le cadre de la première étape, les concurrents de la 9e édition de la Les Sables – Les Açores – Les Sables ont désormais tous ou presque retrouvé du vent de sud-ouest à l’arrière de la dorsale qu’ils ont été contraints de traverser, pour la plupart dans la journée d’hier. Reste que s’ils ont retrouvé un nouveau vent, ce dernier reste mollasson.

Leurs vitesses de progression ne dépassent guère les 5 nœuds et ça ne va pas s’arranger des masses avant la journée de mardi. En effet, même si un vieux front est prévu de passer sur la flotte à partir de cet après-midi, générant des vents autour de 15 nœuds, le flux de nord-ouest que récupèreront les Ministes ensuite s’annonce très faible. En cause : une zone anticyclonique qui se met en place. Dans ce contexte, les solitaires n’auront pas d’autre choix que de faire preuve de patience lors de la journée de demain qui promet d’être à la fois longue et un peu pénible pour les nerfs. La bonne nouvelle, cependant, c’est que dans la journée de mardi, une petite dépression est prévue de se creuser au nord de l’archipel des Açores avec, à la clé, un vent de secteur sud-ouest soufflant entre 10 et 15 nœuds. De quoi garantir, d’une part, des derniers milles moins complexes qu’annoncé au départ même si les dévents des îles, avec notamment le volcan de Pico qui s’élève à 2 351 mètres d’altitude, risquent, comme toujours, de jouer les trouble-fêtes et, d’autre part, des écarts peut-être moins considérables que dans un scénario plus aléatoire. Dans ce contexte, le gros du peloton devrait avoir rallié Horta entre le 27 au soir et le 29. Rappelons toutefois qu’à date, plus de 300 milles séparent le premier du dernier. Plus encore si on prend en compte l’Italien Matteo Bandiera (455 – Anywave Ocean) qui a rejoint le port de Nazaré, au nord de Lisbonne, aux environs de 3 heures la nuit dernière. Pour l’heure, la Direction de course ne connait toujours pas le motif de son escale ni ses intentions pour la suite de la course.

Laisser un commentaire