Pleine balle !

Comme on s’y attendait, les Ministes de la 7e édition des Sables – Les Açores – Les Sables ont empanné, depuis hier. Le premier à déclencher la manœuvre a été Erwan Le Méné (800 – Rousseau Clôtures) aux environs de 16 heures, avant d’être imité, dans la soirée, par l’ensemble de la flotte.

DEPART ETAPE 2

Depuis, certains ont effectué quelques petits recalages mais désormais, tous filent à vitesse grand V sous spi, à la latitude du cap Finisterre, propulsés par un flux soutenu de sud-ouest pour les leaders et de nord-ouest pour ceux positionnés un peu plus à l’arrière mais aussi plus haut par rapport à la route directe. Côté météo, la bonne nouvelle, c’est que le ciel de traine est moins actif dans les modèles d’aujourd’hui que dans ceux de la veille. Reste que les solitaires vont malgré tout devoir composer, cette nuit et demain, avec des rafales jusqu’à 35 nœuds sur une mer reste forte et croisée. La route en direction des Sables d’Olonne ne s’annonce donc délicate et il va falloir rester pleinement concentré sur la conduite des bateaux pour éviter la casse. Certains ont d’ailleurs d’ores et déjà signalé à la direction de course quelques petits pépins, à l’image de Michel Sastre (835 – Dame Argo), victime de la casse de son safran bâbord, de Fedor DRUZhinin (759 – Kids 4 freedom) qui s’est vu contraint de devoir réparer son bout-dehors, ou encore d’Emmanuel Renaud (753 – Wild Side) qui a dû gérer un problème de spi resté coincé en tête de mât. Il n’empêche que pour l’heure, les troupes au complet poursuivent leur course en direction du golfe de Gascogne et il va de soi que l’on espère que ça dure comme ça le plus longtemps possible….

Please follow and like us: