Pierre Revol (483 – Maribambelle), 23e Série à Horta

« Cette première étape, je l’ai vécue intensément. Comme d’habitude, il y a eu des moments compliqués mais au final, il y a aussi eu beaucoup de plaisir. C’est sûr que j’avais préféré l’édition 2016. On avait mis huit jours pour faire la traversée, sous spi, pleine balle tout le temps. Là, ce n’était pas tout à fait ça, mais ça fait partie du truc. Je ne veux cependant pas rester sur cette impression, je veux revenir dans deux ans ! En même temps, je dis ça, j’ai fini par 24 heures sous spi quand je suis rentré dans l’archipel avec les dauphins, les baleines et les petits oiseaux. C’était vraiment sympa. »

Please follow and like us: