Pas tous logés à la même enseigne

Alors que les leaders de la flotte des Sables – Les Açores – Les Sables sont désormais passés sous la barre des 500 milles restant à parcourir dans cette première étape entre les Sables d’Olonne et Horta, tous ne sont pas logés à la même enseigne, même s’ils ont tout remis pas mal de sud dans leur route depuis hier, en particulier le concurrent le plus au nord, François Jambou.

CLASSE MINI : LES SABLES-ACORES-LES SABLES 2018

Le skipper de Team BFR Marée Haute, toujours accroché à la place de leader chez les Proto, a, de fait, franchement infléchi sa trajectoire des dernières 24 heures, sans doute confronté à du vent refusant. Il n’empêche qu’en étant positionné quasiment sur la route directe, il bénéficie, ce samedi, de plus de pression que ses adversaires puisqu’il cavale à plus de 7 nœuds de moyenne quand ses camarades les plus au sud, à l’image d’Axel Tréhin (Tartine – Cherche du beurre), Vincent Busnel (Quéguiner – Leucémie Espoir), Camille Taque (Foxsea Lady), Marie Gendron (Cassiopée SNCF) ou encore Vincent Lancien (Roll My Chicken) qui progressent péniblement entre 3 et 4 nœuds. Même scénario ou presque chez les bateaux de Série où le leader, Ambrogio Beccaria (Geomag), conserve davantage de vent que ses adversaires en étant positionné plus près de l’orthodromie et surtout au-dessus du 41° Nord. La suite ? Nous avons posé la question à Denis Hugues, le Directeur de course. « Pour la journée de dimanche, un front froid est annoncé entre le 38 et le 43° Nord avec des rafales à 30-35 nœuds. La météo va ainsi encore rester compliquée jusqu’à la mi-journée de lundi. En clair, le week-end devrait être actif ». Pour ce qui concerne les marins victimes de petits pépins dans la journée d’hier, même chose, nous avons sondé le Directeur de course. Ce qu’il faut retenir, c’est que Raphaël Lutard (Arkema 3) est actuellement bord à bord avec Seafox, l’un des bateaux accompagnateurs de la course. Sa plaie ne saigne plus et, dans l’immédiat, il reste indécis concernant le port qu’il souhaite rallier. Louis-Xavier Lamiraud (Woza Spirit) poursuit sa route vers Vigo qu’il devrait atteindre en première partie de nuit. Guillaume L’Hostis (Alternative Sailing – Constructions du Belon) vise toujours La Corogne distante, à la mi-journée ce samedi, de 100 milles. Enfin, Victor Turpin (Générations Océan) pourrait rejoindre Porto ou Cascais mais il lui reste, a minima, 150 milles à parcourir avant de toucher terre. A noter par ailleurs que le balise de Paul Cloarec (Williwaw) ne fonctionne plus depuis hier mais que la Direction de course le garde à l’œil.

Please follow and like us: