Michel Sastre (835 – Dame Argo), 21e Série de la 2e étape

« Juste après l’empannage pour suivre un peu le front chaud, j’ai cassé un safran qui avait déjà été réparé. A ce moment-là, le bateau allait bien en plus j’étais toilé assez « safe » (deux ris dans la GV et médium) mais il y a eu un petit vrac. Le pilote a poussé d’un coup et ça a cédé. Sur le coup, j’étais vraiment dépité.

J’ai vu partir mes meilleurs moments sous le front et en plus j’ai commencé à penser que j’arriverai dix jours après les premiers… la déprime quoi. Du coup, je suis allé me coucher. J’ai dormi un certain temps et après je me suis mis à refaire marcher le bateau. Je me suis aperçu que ce n’était pas si mal parce que c’était quand même le bon côté. Petit à petit, c’est allé de mieux en mieux parce que, finalement, je me suis amusé en faisant du convoyage amélioré. Je suis vraiment content d’avoir ramené le bateau. C’était l’objectif. Ce qui est rigolo en Mini, c’est que quel que soit le classement, on est content de finir une course ! »

Please follow and like us: