Mathieu Gobet (455 – Méa Coule Pas), 23e Série de la 2e étape

« C’était cool. Il y a eu différentes étapes. La première dans du vent fort a été intéressante. Je n’avais jamais eu du vent fort comme ça, mis à part pendant 3-4 heures. C’est totalement différent quand ça dure 3-4 jours. Tout devient un peu une mission : se faire à manger, aller sous le vent, prendre ou réduire…

Ça m’a calmé surtout que je ne savais pas du tout où était la limite du bateau. Quand tu fais des surfs à 15 ou 16 nœuds sous pilote, tu te dis que ça va vite quand même ! J’ai appris à réduire. Je ne sais pas si j’ai bien fait ou pas parce que j’ai pris un peu au classement. Après, il a fallu gérer de la molle. J’étais tout seul et sans BLU en plus. Je me suis fait un bad. J’ai pensé que j’étais le seul à m’être foutu dans la dorsale mais au bout d’un moment, je me suis rendu compte que je n’étais pas le seul à péter un plomb. En tous les cas, je suis content d’arriver, ça c’est clair. »

Please follow and like us: