Léo Bothorel (987 – Les Optimistes), 5ème bateau Série à Horta !

Le skipper a franchi la ligne d’arrivée de la première étape ce samedi 30 juillet à 08h41’21’´ ( heure française ). Il a mis 10 jours 19 heures 23 minutes et 21 secondes pour boucler cette première partie de course à une moyenne de 4,90 noeuds.

« C’était trop bien jusqu’à l’arrivée à Terceira. On y est arrivé avec Jean (Marre) en premier. On pensait qu’on était 2e et 3e et que Damien (Fleury) était encore devant. Derrière, il y avait Adrien (Simon) et Hugues (de Premare) qui nous ont bien mis la pression. On a essayé de s’en sortir. On pensait que ça allait passer puis le ventilateur s’est arrêté et on est restés 24 heures bloqués avec vraiment zéro vent. C’était très long et au regard des prévisions, on s’est dit qu’on pouvait rester tanqués pendant trois jours. Finalement, petit à petit, ça s’est décanté. Je suis trop content d’être arrivé, trop content d’être là et trop content de découvrir Horta au petit matin. Dans ma tête, la course s’est finie à Terceira. Je suis très content de ce que j’ai fait avant. On ne peut pas tout maîtriser dans la pétole et si j’ai laissé filer le podium, ce n’est pas ça qui va gâcher mon plaisir d’être ici, d’autant qu’il reste la deuxième étape pour se donner à fond.

C’était vraiment ma première course autant au large, avec autant de possibilités de trajectoires. J’ai trouvé que c’était infini. Sur un tel tracé, on peut vraiment faire n’importe quoi, finalement, mais c’est dur de savoir si on fait la bonne route ou non.  C’est ça que j’ai trouvé le plus dur et en même temps le plus excitant. J’avais clairement sous-estimé l’arrivée. On m’avait toujours dit : « aux Açores, quand tu vois les premières îles, tu n’es pas arrivé ». Je le savais mais quand même ! C’est long d’arriver à Horta ! »

Laisser un commentaire