Julien Hatin (660 – Mademoiselle Iodée), 28e Série de la 2e étape

« C’était plus plaisant que lors de la première étape parce que ça allait vite. J’ai toutefois loupé le premier front à cause de soucis techniques. En fait, j’ai un vérin qui a brûlé et ensuite c’est ma centrale qui m’a lâché.

Ça a été une double peine mais j’ai réussi à réparer avec un vérin de spare qui ne barrait pas très bien ni très vite, mais qui, au moins, me permettait de dormir et d’aller dans la bonne direction. Après, dans le deuxième front, là, ça a été du pur plaisir parce qu’ai tartiné. J’ai envoyé tout ce que je pouvais dessus ! Je n’ai pas réussi à doubler Albert (Lagneaux) mais je n’étais pas très loin. Vraiment, c’était bien. J’adore ce temps où c’est dur, où on force et on bourrine et où il faut vraiment être dessus avec de la flotte partout ! Là, vraiment, j’étais dans mon élément. Je me suis plaisir.  Je suis super content ! »

Please follow and like us: