François Champion (950 – Ino Rope), 8e Proto de la 2e étape

« Cette deuxième étape a été l’inverse de la première puisqu’on a eu du portant assez fort quasiment du début à la fin. Je n’avais jamais navigué dans ce type de conditions en Proto et c’est autre chose qu’en Pogo 1. C’est le jour et la nuit. Ça n’a vraiment rien à voir. Je suis content que le bateau ait fait l’aller-retour. Il y avait une houle de merde et tu n’avais même pas le temps d’en profiter que tu étais déjà planté, sans échappatoire possible. Tu rebondissais dans tous les sens : c’était n’importe quoi. Ce qui est énorme, c’est que tout a tenu. Cette étape, c’était top mais c’est difficile de tout résumer. Il faut que je me pose et que je repense un peu à tout. Il y a eu des gros moments difficiles mais ils sont déjà presque oubliés. C’est toujours comme ça de toutes façons : tu en chies 80% du temps mais tu es content à l’arrivée ! »

Please follow and like us: