Félix de Navacelle (916 – Youkounkoun), 2e Série de la 2e étape et 2e au général

« Cette étape, maintenant que je suis arrivé, c’était génial (rires) ! En fait, j’en ai bavé physiquement parce qu’il y avait du vent, des vagues, beaucoup de surfs et énormément de rythme. Notre coach nous avait dit « mettez du rythme : siestes, réglages, barre… allez-y, attaquez ! ». Au début, j’ai cherché un peu mon confort puis j’ai vu Nico (d’Estais) qui revenait très très très vite. Dès lors, je me suis dit qu’il fallait que j’arrive à trouver ce fameux rythme et Nico m’a appris à foncer. Jusqu’ici, je n’avais jamais vraiment fait ça. Ça y allait, ça y allait ! Au bout d’un moment, je me suis dit « il va falloir que ça s’arrête parce que j’en peux plus » ! Je me prenais 300 litres d’eau sur la figure toutes les deux secondes, le bateau partait au tas… Je pense que ce qui m’a bien aidé, c’est que je n’ai pas eu la trouille, même si j’ai tout le temps redouté de péter un truc. Au final, je n’ai rien cassé, hormis la sous-barbe mais j’ai bricolé et c’est reparti. En plus, ça m’a réchauffé comme j’avais froid. A un moment, j’ai même appelé Nico pour lui demander si je devais mettre la TPS tellement j’avais froid. Je n’arrivais pas à me réchauffer et je n’avais quasiment plus de fringues sèches. Au bout du compte, le soleil est arrivé, le calme est revenu. J’ai dormi et là je vais très bien. Je suis trop content d’être là et de faire deuxième ! Quelle histoire ! C’était incroyable, une vraie aventure ! »

Please follow and like us: