Du gros au nord, du un peu moins gros au sud

Après avoir subi le passage d’un front peu actif hier, les 54 Ministes des Sables – Les Açores – Les Sables, poursuivent leur route en direction de Horta, au large du Portugal, s’étalant désormais sur près de 200 milles en latéral.

CLASSE MINI : LES SABLES-ACORES-LES SABLES 2018

Tous ne seront donc pas servi de la même manière lors du prochain passage de front annoncé pour cette fin de semaine. « Ceux qui évolueront alors au-dessus du 43-44° Nord vont affronter les conditions les plus musclées, avec jusqu’à 50 nœuds dans les rafales. Ceux qui seront en dessous du 40° N auront au plus fort 25 nœuds et ceux qui se trouveront entre les deux composeront avec autour de 30 nœuds », explique Denis Hugues, le Directeur de course, indiquant par ailleurs que les retardataires devraient être relativement épargnés dans la mesure où plus ce nouveau front va se rapprocher de la terre, plus il est promis de s’atténuer. « Ce sera toutefois moins vrai pour ceux positionnés au nord », tempère Denis. On le voit d’ailleurs clairement sur la cartographie ce matin, la majorité des concurrents a choisi de plonger au sud, à l’exception des leaders.

Chez les Proto, François Jambou (Team BFR Marée Haute) continue en effet de progresser au nord de la route directe, plus de 100 milles dans le nord-ouest de son poursuivant direct, Erwan Le Méné (Rousseau Clôtures). Du côté des Série, Ambrogio Beccaria (Geomag) a, pour sa part, remis un peu d’ouest dans sa route, portant son avance sur son dauphin de 7 à 24 milles, ces dernières 24 heures. Pour eux comme pour les autres, le but du jeu à venir va assurément être de préserver son matériel au mieux d’autant que cette première étape est loin d’être finie. De fait, après cinq jours de course, il reste encore plus de 600 milles à parcourir pour rallier Faial. « Les premiers pourraient arriver mardi selon les derniers routages », indique Denis Hugues.

Please follow and like us: