De l’instabilité dans l’air

Alors qu’ils sont en passe de boucler leur sixième jour de mer, les 70 Ministes toujours en lice dans la première étape de la 9e édition de la Les Sables – Les Açores – Les Sables ont, ce lundi à la mi-journée, tous ou presque passé le petit front qui se trouvait sur leur route, exception faite de quelques concurrents situés les plus au sud, à l’image de Damien Job (819 – Sujoi cherche partenaires) ou de Peter Jr Gibbons-Neff (837 – Terminal Leave). Aussi, si ces derniers composent encore avec un flux de sud-ouest, les autres évoluent maintenant dans un vent de secteur nord nord-ouest. Un vent qui reste toutefois faible puisqu’il peine à dépasser les 6-7 nœuds, mais aussi et surtout qui souffle de manière très irrégulière. Les solitaires doivent donc s’adapter à ces différences de pression et rester concentrés sur leurs réglages pour grappiller ce qui peut l’être et se rapprocher du but. « Comme attendu, la journée va être délicate dans ce vent mou et mal établi », explique Christian Dumard, le consultant météo de l’épreuve. Selon les derniers fichiers, à partir de la nuit prochaine, la situation devrait heureusement s’améliorer doucement, en tous les cas dans un premier temps pour le leader, Pierre Le Roy (1019 – TeamWork). Ce dernier devrait, en effet, retoucher davantage de pression dans les 150 milles avant l’arrivée. Petit bémol, il se retrouvera au près. A date, son arrivée est ainsi estimée en en fin de journée de mercredi avec, a minima, une avance d’une quinzaine d’heures sur son dauphin. « Un nouveau front – pas très actif toutefois -, est prévu de passer sur le reste de la flotte dans la journée du 27. Pour le gros du peloton, l’étape va se finir avec du vent de nord-ouest pas très fort et qui pourrait avoir pour effet de resserrer la flotte aux abords de l’archipel », note Christian. De quoi rajouter un peu de piment, notamment chez les bateaux de Série où le match est ultra serré entre les deux leaders, Léo Bortorel (987 – Les Optiminites – Secours Populaire 17) et Jean Marre (991 – Sport dans ma ville – Time for the planet), mais aussi à tous les étages. A noter par ailleurs : Anne-Gaël Gourdin (679 – Roll my chicken) a indiqué à la Direction de course s’être brulée avec son Jet-boil. La navigatrice, qui pointe actuellement en 3e position chez les Protos, poursuit malgré tout sa course avec une vitesse et un cap normaux.

Laisser un commentaire