Cédric Faron (899 – Quasar), 6e Série à Horta

 « Cette première étape n’a pas été facile parce que j’ai rapidement perdu mon aérien à cause de la houle qu’on a eue. En plus, dès la première nuit, je me suis rendu compte que mes batteries étaient mortes. En fait je les ai changées en début d’année et ce n’est pas moi qui ai fait la saison avec le bateau. Heureusement, au près dans la baston, j’arrivais à bloquer la barre à 3°. J’ai fait les fronts comme ça. Ça a été cool parce que j’ai pu rester à l’intérieur et dormir. Je n’arrive finalement pas si fatigué que ça, même si la pétole d’hier nous a bien tués avec Ju (Letissier) et Ronan (Gabriel). On se voyait faire le podium. On était tellement sûr d’être devant ! Quand on a appris que les autres avaient réussi à passer par le nord alors qu’on n’y croyait pas du tout, on était vraiment vert. A présent, il reste très peu de temps pour remettre le bateau en état et j’ai énormément de choses à faire. J’aurais aimé souffler un peu mais on est vendredi et il ne va pas falloir traîner. Ce me fait flipper de repartir dans l’autre sens sans aérien. Pour le reste, c’était bien. J’ai vu beaucoup de dauphins et de baleines. C’était magnifique mais je venais avant tout pour la performance alors forcément je suis un peu déçu. »

Please follow and like us: