Camille Taque (791 – Foxsea Lady), 5e Proto de la 2e étape

« Cinquième, c’est super. Dans la dépression, pendant trois nuits d’affilée, je suis restée enfermée dans le bateau. Ça tremblait dans tous les sens et moi je ne savais même pas jusqu’à quand ça allait tenir comme ça. En fait, j’ai envoyé le spi max la première nuit et j’ai réussi à le tenir. J’ai réussi à trouver des réglages de pilote qui ont fait que ça a fonctionné mais j’ai vraiment débranché le cerveau. Je ne sais pas, j’ai dû détacher une partie de moi-même pour tenir cette cadence. J’avoue que quand j’entendais les classements à la BLU, j’étais surprise mais je me disais qu’a priori, je n’avais pas fait n’importe quoi. A la fin en revanche, j’ai fait des bêtises. Hier notamment, j’ai voulu envoyer un code 5. Deux mètres du spi sont partis à l’eau. Je l’ai vu tout de suite mais je n’ai pas réussi à rattraper le coup et c’est parti dans les safrans direct. J’ai tout explosé et j’ai trainé ma voile en chalut pendant trois plombes sans arriver à la retirer. De plus, mon bout dehors est parti à l’eau et une partie de la rotule s’est cassée. Le temps que je me sorte de tout ce merdier-là, j’ai perdu trois bonnes heures. Après, j’ai vraiment cru qu’il y aurait du nord et j’ai tenté d’arrondir ma route pour arriver avec un bon angle mais je n’ai jamais vu le vent que j’attendais. Mais bon, je suis contente et contente d’arriver avant Ambrogio (Beccaria) aussi ».

Please follow and like us: