Amélie Grassi (944 – Tyrion), 7e Série de la 2e étape

« Franchement, cette étape a été assez décevante parce que j’étais dans le match et je pouvais réussir à me battre pour garder ma place sur le podium. J’ai bien tartiné, je me suis arrachée… C’était des conditions que je n’avais jamais rencontrées mais j’étais super contente que ça marche bien, que je me sente bien à bord, alors quand le safran a lâché, ça a vraiment été la défaite. Au départ, je me suis même dit que j’allais déclencher ma balise pour qu’on vienne me chercher parce que j’en ai marre, et puis je me suis rappelé que l’objectif de base c’était quand même de franchir la ligne et de valider ma qualif’ pour la Mini Transat. En début d’année, c’était inespéré de faire des résultats comme ça donc c’était important que je me recentre sur les objectifs de base. Après, j’ai repris ma petite vie à bord et j’ai fait en sorte que ce soit le plus agréable possible jusqu’à la fin. Je suis contente d’être arrivée même si je suis déçue. C’est le métier qui rentre. La voile est un sport mécanique. C’est dur mais c’est comme ça. Au final, j’ai pu ramener mon bateau et puis il y a énormément de positif à tirer de cette course. »

Please follow and like us: